Oui, les jours de repos de nos amis bénévoles sont bien laborieux, en ce printemps qui se déploie un peu plus chaque jour. Certains, comme Gilles, traversent la France pour un séjour de peinture, maçonnerie, nettoyage. D’autres traversent la forêt (merci, Carole, Francky, Thomas !), ou la Normandie (n’est-ce pas Jean-Marie ?).

Et l’on peut compter sur la présence fidèle de Françoise, Marie-Françoise, Yves, Nadine et Alain, Guy… comme sur les coups de main bienvenus de Caecilia, Syveline, Marion, Thibault.

Aide indispensable pour l’association, leur venue est aussi une occasion de mieux se connaître, jeunes et moins jeunes, vieux briscards du Centre ou pieds tendres des troupes arthuriennes. Certes, il n’y avait ni visseuses ni peinture acrylique à la Table ronde, mais si les talismans d’aujourd’hui sont plus prosaïques, la finalité reste la même : œuvrer ensemble à ce qu’on espère beau et juste et, au prix d’efforts répétés, en tirer une vraie joie.

[slideshow]