On tourne les talons, on part vers les montagnes, on ne consulte plus ses moteurs de recherches habituels pendant quelques jours, et puis voilà qu’au retour du voyage à Damparis, on découvre qu’un si grand talent s’en est allé, et une personnalité si douloureuse…

Alors pour tous ceux qui ne connaissaient pas Jeffrey Catherine Jones (et pour ceux qui la connaissaient), voici un lien sur lequel se rendre, en hommage, en souvenir, avec tristesse et reconnaissance…

http://www.bdzoom.com/spip.php?article5035