Je (i-e Claudine) pense, au long des mois qui viennent, constituer un petit florilège de citations ou de pensées concernant les contes ou les récits légendaires, et la nécessité de l’imaginaire. Je l’avais déjà entamé la semaine dernière (à propos, la citation anonyme était du général de Gaulle). Si vous avez le temps, pensez à m’envoyer des citations ou des extraits de textes de toute sorte, nous pourrions avoir une jolie récolte à la fin de l’année!

Je continue avec cet extrait d’un article de ELLE (n° 3444, le dernier de 2011), dû à Anne Diatkine.

Il n’y a pas besoin de croire aux fées, d’avoir un penchant pour le merveilleux ou d’avoir gardé une âme d’enfant pour aimer les contes. Il n’est même pas nécessaire de les aimer, d’ailleurs. Qu’ils aient été recueillis par les frères Grimm, inventés par Andersen, ou qu’ils soient sans auteurs, qu’on les découvert grâce à Walt Disney, dans les albums du Père Castor ou oralement, certains continuent, qu’on le veuille ou non, de nous accompagner et de nous concerner tout notre vie.

Après un début volontairement provoc, quel bel hommage.